Le blog de Caroline

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, octobre 18 2013

Au revoir "Ayiti chèwi"

Avec la fin de ma mission il est temps de clôturer mon blog...

Pour ce dernier billet, j'ai envie de vous faire partager la chanson "Haïti Chérie" de la chanteuse Stevy Mahy, qui correspond tout à fait à la nostalgie que j'ai ressenti lors de mon départ de cette île le 4 octobre dernier. Mahy, en compagnie du chanteur haïtien James Germain nous chante la richesse d'une culture, ses souffrances mais aussi l'espoir que  "...la vie pa fini".

Sur cette chanson enregistrée en partie en Haïti, Mahy, avec l’aide du chanteur haïtien à la voix d’or James Germain, nous chante la richesse d’une culture, ses souffrances mais aussi l’espoir et la conviction que «… la vi pa fini». - See more at: http://www.afrokanlife.com/musique/stevy-mahy-feat-james-germain-haiti-cherie-video/#sthash.psuLb4O2.dpuf
Sur cette chanson enregistrée en partie en Haïti, Mahy, avec l’aide du chanteur haïtien à la voix d’or James Germain, nous chante la richesse d’une culture, ses souffrances mais aussi l’espoir et la conviction que «… la vi pa fini». - See more at: http://www.afrokanlife.com/musique/stevy-mahy-feat-james-germain-haiti-cherie-video/#sthash.psuLb4O2.dpuf

Pour cela je vous invite à consulter mon portrait réalisé par Elise à mon retour et vous découvrirez ainsi le clip de cette chanson enregistrée en partie en Haïti.

Après plus d'une année passée en Haïti avec le MPP (Mouvement Paysan Papaye), je me suis vraiment sentie "chez moi" avec mes repères tant au niveau de mon travail de volontaire que de ma vie quotidienne ponctuée de nombreux imprévus - sinon cela aurait été trop facile!

Je remercie Frères des Hommes et son partenaire le MPP pour cette formidable expérience à la fois professionnelle et avant tout humaine. L'intégration dans un nouvel environnement n'a certes pas été aisé lors de mon arrivée mais cela en a vraiment valu la peine!

Au niveau du partenariat, le projet de développement agricole local basé notamment sur la formation de paysans en agro-écologie qui avait débuté en juillet 2010 est maintenant terminé. J'ai ainsi consacré les dernières semaines de ma mission à la finalisation de certaines activités et à la collecte d'informations nécessaires à la rédaction des rapports narratifs et financiers. A mon retour en France début octobre, j'ai eu le plaisir de retrouver toute l'équipe de Frères des Hommes à Paris pour une semaine de débriefing très riche en échanges, avant de retourner dans mon Alsace natale.

Un dernier mot sur mon avenir professionnel vu que nombreux d'entre vous me posent la question. Cette première expérience de longue durée sur le terrain a vraiment confirmé mon intérêt de m'engager dans le domaine de la solidarité internationale et je suis donc à la recherche d'une nouvelle mission ici ou ailleurs *** alors merci de faire passer le message***!

Et n'oubliez pas de rester connecter avec Frères des Hommes et le MPP !

P1010090.JPG




En souvenir de la marche pour les 40 ans du MPP...une très belle expérience de solidarité paysanne!


mercredi, juillet 24 2013

Cérémonie de remise des diplômes pour la 3ème promotion d’agro-écologistes

Dimanche 21 juillet 2013, les 19 jeunes formés issus de la 3ème promotion d’agro-écologistes, dont 5 femmes, ont reçu leurs diplômes au terme de 9 mois de formation au Centre de formation des cadres paysans à Papaye (Sant Lakay).

IMG_9300.JPG Entrée des étudiants IMG_9303.JPG

IMG_9329.JPG Agronome Accène, directeur adjoint du MPP et maître de cérémonie

C’était un grand jour fête pour les diplômés et pour toute l’équipe du MPP !

Près d’une centaine de personnes ont assité à la cérémonie : membres des familles des jeunes diplômés, de nombreux membres du MPP dont l’équipe de direction, ainsi que des représentants de l’ambassade de France (Service de coopération et d'action culturelle), de la Direction Départementale de l’Agriculture (DDA Hinche), d’AVSF (Agronome et Vétérinaire Sans frontière) en l’occurrence l’agronome Camille Joseph, qui a été désigné comme parrain de la promotion.

IMG_9339.JPG

IMG_9404.JPG

IMG_9383.JPG

Quant à moi-même j’avais également deux casquettes ce jour-là ; l’une en tant que volontaire de Frères des Hommes en appui au suivi du projet et l’autre en tant que marraine de la promotion ! Quel honneur pour moi que les étudiants m’aient choisi pour tenir ce rôle! Cela m’a beaucoup touché et a montré qu’ils ont apprécié le chemin que j’ai parcouru avec eux durant ces mois de formation. Mon cadeau en tant que marraine a été de leur offrir à chacun une petite bouteille de clairin « Pi Djanm » ("plus fort" en créole), un alcool à base de rhum aromatisé à la cannelle et au miel. C’est un produit « maison » puisque c’est un produit du MPP, dont j’ai participé à la création avec l’équipe économique du MPP. Dans mon discours, je leur ai dit qu’à chaque fois qu’ils boiront une petite goutte de clairin, ils penseront à moi et à mes encouragements pour continuer leur travail en tant que paysans agro-écologistes.

IMG_9390.JPG

IMG_9389.JPG

De nombreux chants et discours ont rythmés la cérémonie ainsi qu’un sketch mettant en valeur l’alimentation saine sans engrais chimiques et sans produits importés, un « manje lakay natif natal ». Ce sketch ainsi que les chants ont été préparés spécialement par les jeunes diplômés, qui étaient en charge d’animer cet événement !

IMG_9378.JPG Sketch

Dans son discours le responsable du MPP, Chavannes Jean Baptiste, a d’abord félicité les jeunes diplômés en rappelant qu’en plus d’être aujourd’hui des techniciens en agro-écologie ils ont aussi acquis le statut de « moniteurs d’éducation populaire » au travers de la formation dispensée par le module « animation », avec pour rôle de former de nouveaux groupements de paysans dans leur zone et de contribuer ainsi au renforcement du MPP et à la diffusion des techniques agro-écologiques. Puis il a rappelé les effets destructeurs de la révolution dite « verte » qui au contraire détruit ce qui est vert et va donc à l’encontre de la vie ! Pour le MPP, il n’y a qu’une seule voie pour sauver la planète ; celle de l’agro-écologie et pour cela il est nécessaire de développer un autre modèle de formation en agro-écologie dans le pays basée sur l’agriculture paysanne ! Le MPP rêve d’une Haïti verte avec un retour des oiseaux partis en exil à cause du déboisement, une Haïti qui produit une alimentation saine et pour cela les paysans ont un rôle primordial à jouer! C’est eux qui sont responsables de la biodiversité, du respect de l’environnement, et de la défense de semences « natives natales » ! La mission des jeunes agro-écologistes n’est donc pas facile et ils ont reçu de nombreux encouragements ce jour-là !

IMG_9414.JPG Directeur du MPP Chavannes Jean-Baptiste

La remise des diplômes a été coordonnée par le directeur de l’équipe technique du MPP, l’agronome Mulaire, qui a convié des membres du MPP ainsi que des invités pour remettre les diplômes.

P1300836.JPG

Sur leur diplôme, nous pouvons lire qu’ils ont été formés en agro-écologie, production végétale, gestion de bassin versant, gestion et comptabilité de base, petit élevage et techniques d’organisation paysanne.

P1300872.JPG

P1300873.JPG

IMG_9481.JPG

IMG_9485.JPG

La cérémonie s’est clôturée par des remerciements et un chant d’au revoir puis ce fût le moment des séances photos avec Chavannes Jean-Baptiste puis avec les membres des familles.

Tous les invités ont ensuite été conviés à partager un déjeuner.

A l'issue du repas, il y a encore eu la distribution de semences et d'outils aratoires pour les brigades agro-sylvicoles gérées par les agro-écologistes puis ils ont chacun pris la route du retour pour rentrer chez eux avec leurs familles. Une journée bien chargée en somme!

P1300885.JPG

IMG_9521.JPG

IMG_9536.JPG

Quelques photos des coulisses

La veille…

Préparation des gâteaux

P1300772.JPG

Préparation de l’entrée des étudiants avec le chef de cérémonie, agronome Accène

P1300781.JPG

Décoration de la salle le matin de la cérémonie

P1300800.JPG

P1300796.JPG

samedi, juillet 20 2013

Dernière semaine de formation pour les agro-écologistes

Les agro-écologistes sont arrivés dimanche 14 juillet en fin de journée au sant lakay du MPP pour assister à la dernière semaine de formation de leur cursus. C’est une semaine bien chargée car le module dispensé concerne les méthodes d’organisation paysannes qui fait partie du thème « Animation ». Ce thème constitue une partie importante de la formation car il doit permettre aux agro-écologistes de pouvoir former de nouveaux groupements de paysans dans leur zone et de contribuer ainsi au renforcement du MPP et à la sensibilisation des paysans aux méthodes agro-écologiques.

Ils apprennent ainsi les techniques pour monter une organisation paysanne : faire les investigations dans une zone afin de recruter les membres potentiels d’un nouveau groupement, former ces membres sur une période de trois mois à raison d’une réunion par semaine, et assurer la vie du groupement ainsi constitué et le développement de ses activités socio-économiques pour le bénéfice de la localité concernée.

La formation est dispensée de manière dynamique avec notamment des discussions en groupe autour d’images sur des sujets variés tels que la gestion des conflits par exemple.

P1300758.JPG

A partir d’une série d’images, le formateur Filfran Cénaré guide le débat sur les causes possibles de divisions (jalousie, histoire de cœur, jeux de hasards, propriété de terrain/jardin, etc), les conséquences qui peuvent être graves et aller jusqu’à la prison, l'exil de la communauté voir la mort si les personnes en conflits se battent, et les moyens de réconciliation. Les agro-écologistes ont ainsi pu prendre conscience de l’importance de la bonne gestion des conflits pour le maintien de la paix dans la communauté, et pour garantir le développement des activités socio-économiques dans un climat de confiance.

P1300759.JPG Ces images montrent un paysan venant de couper la tête du cochon d'un voisin, car le cochon est venu endommager son jardin. Le voisin venait justement avec une corde pour chercher son cochon qui s'était échappé et les deux paysans commencent à se battre avec leurs manchettes. Finalement les deux paysans arrivent à s'asseoir autour d'une table pour se réconcilier et cela se termine par une fête au sein de la communauté qui se réjouit de cette réconciliation car la tension entre les deux paysans perturbaient fortement la paix dans le village.

Le formateur Cénaré a ensuite invité les participants à se questionner sur les tensions qu’il y a pu y avoir durant cette année de formation au sein du groupe d'étudiants, ce qui a donné lieu à des discussions entre les personnes qui avaient des « choses sur le cœur » et à leur réconciliation devant le groupe. Il est en effet important de finir la formation avec le « cœur léger » et sans rancune envers qui que ce soit ! Les agro-écologistes de cette promotion espèrent bien maintenir le contact entre eux pour continuer d’échanger sur leurs mises en pratiques et bénéficier des expériences des uns et des autres. Une année de formation ça crée forcément des liens d’amitiés !

Un autre sujet de discussion, auquel j’ai pu assister, a été l’importance de chaque personne au sein d’un groupe.

P1300760.JPG

L’image projetée représentait des personnes avec des membres du corps qui leur manquaient. Les étudiants ont commencé par décrire ce qu’ils voyaient puis le formateur au fil de plusieurs questions leur a fait comprendre l’importance de chaque membre d’un corps, le rôle que joue chacun des membres, le fait qu’il n’y ait pas un membre supérieur à l’autre, que si un membre souffre, c’est tout le corps qui souffre et qu’enfin il y a besoin de discipline au sein du corps. Ce corps humain symbolisant en fait un groupement de paysans ou une communauté par exemple. La discussion de groupe s’est achevée sur l’importance du rôle des paysans au sein de la société, les paysans n’étant pas inférieurs à d’autres catégories sociales car chacun a son rôle à jouer dans la société qu'il soit paysan ou médecin!

P1300763.JPG

Des chants engagés sont venus ponctuer le début et la fin des nombreux débats menés dans le cadre de ce module en animation.

mardi, mai 14 2013

Sur le terrain au sein d’une brigade agro-sylvicole

C’est dans la commune de Thomonde, que je suis allée suivre les activités de la brigade agro-sylvicole gérée par l’agro-écologiste Gracia Osmanne, étudiant de la dernière promotion en agro-écologie. J’étais accompagnée par l’animatrice du MPP, Mme Germène Paez qui assure le suivi des activités terrain et notamment celles des brigades agro-sylvicoles. Parmi les nombreuses activités pratiques que doivent mener les étudiants en agro-écologie, chacun doit constituer une brigade agro-sylvicole, constituée de 15 membres qu’il devra réunir régulièrement afin d’organiser des journées de travail collectif sur une des parcelles d'un des membres et ceci à tour de rôle. C’est ce qu’on appelle de la « démultiplication » !

P1280723.JPG La brigade en route vers la parcelle

Ce jour-là c’est sur la parcelle de Mme Viergela Pachoute que la brigade va travailler.

P1280847.JPG Gracia et Viergela

P1280748.JPG La parcelle sur laquelle la brigade va travailler

Une douzaine de personnes dont une majorité de femmes se sont ainsi réunies à 8h ce matin-là pour la construction de rampes de pailles en vue de protéger le terrain contre l’érosion. En effet, une rampe de paille est un ouvrage qui permet de limiter l’érosion du sol en contribuant au maintien du contenu végétal lorsqu’il pleut et en facilitant l’infiltration de l’eau dans le sol.

L’étudiant Gracia Osmanne et l’animatrice Germène Paez ont d’abord introduit la séance de travail par une présentation de chaque participant, un rappel sur l’importance du travail collectif ainsi que les intérêts de la construction de rampes de paille dans la lutte contre l’érosion des sols.

P1280741.JPG

P1280767.JPG

Après une démonstration à la technique du « niveau A « chaque participant a pu s’exercer. Le "niveau A" est un outil de mesure qui a pour but de définir la courbe de niveau du terrain et ainsi le tracé de la rampe de paille. Il est constitué de trois morceaux de bois agencés en forme de A : deux tiges de 1m50 sont reliées au sommet et une de 1m20 est fixée en travers. Un fil à plomb permet de déterminer l’horizontalité entre les deux points (même rôle qu’un niveau à bulle). Après avoir déterminé le niveau, on plante un piquet et on avance ainsi de suite tout au long de la ligne de la rampe.

P1280776.JPG

P1280772.JPG

P1280777.JPG

P1280808.JPG

Pendant que certains manipulaient ce nouvel outil, d’autres ont rassemblé des feuilles de palmiers et autres branchages qui vont venir constituer la rampe elle-même.

P1280850.JPG

P1280862.JPG

Le soleil est brûlant en cette matinée et le travail physique est d’autant plus fatiguant.

Une petite pause café-pain est la bienvenue pour les participants.

P1280816.JPG

P1280820.JPG Germène et Osmanne

P1280831.JPG

En fin de matinée ce sont au total trois rampes qui ont été réalisées.

P1280890.JPG Photo de groupe

La session de travail est clôturée par un déjeuner pris en commun dans la maison de Gracia Osmanne.

Le lendemain Gracia viendra aider Viergela à planter les bananiers sur sa parcelle maintenant aménagée contre l’érosion.

mercredi, avril 24 2013

Formation pour les comités de gestion des banques de semences

C’est Juslène Tyresias (Manmi), coordinatrice de la section économique du MPP qui a donné cette formation en gestion, qui s’est déroulée sur 3 jours du 22 au 24 avril 2013.

IMG_3842.jpg

Une douzaine de personnes issues des groupements du MPP dans les communes de Hinche, Thomonde et Maïssade sont venus y participer. Quelques personnes n’ont hélas pas pu venir car elles résident dans des zones, qui deviennent inaccessibles pendant la saison des pluies, qui vient de commencer avec plus ou moins d’importance selon les localités. Et cela n’est qu’un exemple de l’impact que peuvent avoir les conditions climatiques sur la vie quotidienne des haïtiens.

Chaque participant a reçu un cahier et un stylo au début de la formation pour bien prendre note des nouvelles connaissances qu’ils allaient acquérir pendant ces trois jours et ainsi pouvoir les restituer à leur retour auprès de leur groupement.

En terme de gestion ils ont ainsi appris qu’il faut Planifier - Organiser - Diriger - Contrôler et Coordonner afin de pouvoir prendre les bonnes décisions. Et ceci doit également être mis en pratique dans toutes nos activités quotidiennes si nous voulons atteindre nos objectifs et tout simplement réussir dans la vie !

En ce qui concerne le comité de gestion des banques de semences, l’accent a été mis sur les responsabilités de ses membres et les qualités qu’ils doivent présenter pour assurer leur fonction telles que la crédibilité, la transparence, le sens des responsabilités, l’esprit de solidarité, la capacité de coordonner les activités au sein de la communauté et d’assurer un bon suivi à l'aide de cahiers de contrôle.

IMG_3849.jpg

P1280650-001.jpg

La formation s’est déroulée de manière participative avec également plusieurs travaux en petits groupes pour une mise en pratique sur l’utilisation des cahiers de contrôle, indispensables à une bonne gestion des banques de semences, en l’occurrence les cahiers de ventes, d’achats, de caisses et de stock.

P1280654.JPG

A la fin de chaque journée, la formatrice a sollicité les participants pour évaluer le thème traité et la méthode de travail utilisée afin de répondre au mieux à leurs attentes.

P1280637-001.jpg

mardi, avril 23 2013

Des nouvelles de nos étudiants en agro-écologie !

Début avril, les agro-écologistes de la 3ème promotion sont revenus au centre de formation du MPP pour une session de quinze jours. Cette fois-ci ce sont les modules de production vivrière et d’élevage qui ont été abordés.

cahier-300x200.jpg

L’atelier pratique sur l’élevage leur a permis de mieux se familiariser avec les méthodes d’administration de vaccins par piqûres, sur des chèvres en l’occurrence.

IMG_3171.jpeg

IMG_3166.jpeg

Les étudiants sont toujours aussi motivés et assidus. Ils ont par ailleurs déjà posés des questions sur la cérémonie de remise des diplômes prévue pour le mois de juillet afin de pouvoir la préparer le mieux possible car ce sont eux qui seront chargés de l’animer !

Il ne reste plus que deux sessions de formation au mois de mai et de juin afin de traiter les thèmes suivants : Animation, Gestion et Comptabilité, Apiculture, Techniques de plantations d'arbres.

Le samedi 13 avril, avant de reprendre le chemin du retour, chaque agro-écologiste a reçu un kit d’outils aratoires, qu’ils utiliseront dans le cadre des activités des brigades agro-sylvicoles qu’ils ont constituées et vont devoir animer.

Ce kit comprend une pelle, un râteau, un piquoir, un ruban métrique, une machette et une houe.

Déchargement de tout le matériel P1280340.JPG

Le kit d'outils aratoires P1280355.JPG

Agro-écologiste Dorvil Gladyth P1280351.JPG

Agro-écologiste Louis Chériscat P1280362.JPG

Agro-écologiste Wilson Joseph P1280377.JPG

Caroline avec les bénéficiaires P1280364.JPG

Distribution du ruban métrique P1280380.JPG

Signature des bénéficiaires attestant de la réception des outils P1280387.JPG

Les brigades sont formées d’une quinzaines de paysans et se retrouvent régulièrement pour des activités collectives au sein de leur propre pépinière (préparation des sachets avec semences puis entretien des plantules d’arbres forestiers et fruitiers), et sur les bassins versants pour la conservation de sol avec la construction de rampes de pailles par exemple.

lundi, avril 22 2013

Atelier "Manba"

« Manba ? Ki sa sa vle di? »

"Manba" c’est le beurre de cacahuète produit avec des « pistach » (cacahuètes en kreyol !)

Le stock de manba étant épuisé, une production avait été lancée spécialement en mars la semaine précédent le congrès des 40 ans du MPP en vue d’être consommer lors des repas, puisque il fallait quand même nourrir près de 1800 personnes par jour ! Le manba étant servi au petit déjeuner ou au dîner accompagné de cassave ou de pain.

Une quinzaine de femmes a ainsi été mobilisé afin de faire le tri des « pistach » grillées. On travaille au rythme de la musique locale, le konpa !

Voici quelques photos de l’atelier…hum ça sent bon les cacahuètes grillées!!

Entrée de l'atelier DSCN1495.JPG

Les cacahuètes sont d'abord grillées... DSCN1496.JPG

DSCN1521.JPG

puis décortiquées en les malaxant sur une grille... DSCN1505.JPG

et triées DSCN1488.JPG

DSCN1530.JPG

Enfin on les passe dans un moulin pour en faire du beurre de cacahuètes! P1000884.JPG

mercredi, mars 13 2013

Le MPP fête ses 40 ans cette année !

A cette occasion, le MPP organise un congrès qui va se dérouler durant toute une semaine, du 17 au 22 mars, et qui réunira près de 2000 personnes ! Tout le personnel du MPP, depuis les dirigeants jusqu’aux animateurs et techniciens, sont occupés par les préparatifs.



IMGP6289.JPG

DSCN1543.JPG

DSCN1540.JPG

Les membres du MPP, des groupements d’agriculteurs, mais aussi de nombreuses organisations internationales de défense des agriculteurs comme la Via Campesina, le Mouvement des sans terre du Brésil participeront à l’événement.

De nombreux débats sont prévus sur le thème de l’agro-écologie, la souveraineté alimentaire et l’autonomisation des paysans avec la présence d’Yves Altazin, directeur de Frères des Hommes et de leader paysans internationaux.

Par ailleurs, le 1er jour du congrès aura lieu l’inauguration des nouveaux bureaux administratifs du MPP, un énorme chantier qui bat son plein ces derniers jours pour être fin prêt !

IMGP6328.JPG

DSCN1476.JPG

Enfin une grande marche, de Papaye à Hinche, pour défendre la souveraineté alimentaire nationale clôturera le congrès le vendredi 22 mars.

Un programme chargé en somme ! Pour plus d’infos , je vous invite à faire un saut sur le site Internet du MPP.

Le site fait d’ailleurs l’objet de nombreuses mises à jour actuellement grâce à au travail de Laurie, stagiaire Frères des Hommes, arrivée depuis le 10 février et qui a rejoint l’équipe communication du MPP pour 3 mois ! Allez donc visiter son blog !

samedi, janvier 19 2013

La formation continue...

Dès le 6 janvier, les 19 personnes participant à la formation en agro-écologie sont arrivées au centre de formation du MPP pour deux semaines de formation bien chargées.

Groupe_sourires.JPG

Pendant la première semaine, ils ont abordé le thème de la gestion des bassins versants avec différents modules sur les causes et conséquences de l’érosion, les techniques biologiques et mécaniques, la fertilité et la gestion écologique des sols. Il y a également eu des séances de mise en pratique sur la préparation d’un compost et la construction de murs (en pierres et végétaux secs) pour lutter contre l’érosion.

La deuxième semaine a été plus théorique avec des cours sur le contexte socio-politique d’Haïti et sur les techniques d’animation afin que les agro-écologistes puissent transmettre leurs connaissances aux habitants de leurs zones dans le cadre notamment de brigades agro-sylvicoles. Chaque agro-écologiste en formation va en effet rassembler une dizaine de personnes pour constituer une brigade, qu’il devra animer en organisant des séances de travail sur des parcelles individuelles et collectives afin de contribuer au reboisement et à la conservation du sol.

Atelier pratique sur le compost:

Avant de commencer: choisir un site ombragé, apporter tous les outils (mètre ruban, machette, pelle, arrosoir, houe, piquets en bois) et les matériaux sur site (déchets verts, paille, matière végétale sèche, déchets de cuisine, cendres ou chaux, excréments d'animaux)

  • Dégager la zone sélectionnée, niveler le sol et délimiter le périmètre à l'aide du mètre et des piquets

P1000566.JPG

  • Humidifier le sol

P1000567.JPG

  • Déposer d'abord les matières vertes, pieds et feuilles de bananier, feuilles diverses en prenant soin de ne pas laisser de bois (il se décompose trop lentement)

P1000571.JPG

P1000572.JPG

  • Ajouter ensuite les déchets verts domestiques (épluchures de fruits et de légumes etc...)

P1000576.JPG

  • Recouvrir le tout de paille

P1000578.JPG

  • Ajouter les excréments d'animaux et la cendre

P1000577.JPG

  • Recouvrir de terre

P1000588.JPG

  • Arroser le tout

P1000591.JPG

Voila votre compost est prêt! Il vous reste à vérifier la température du mélange régulièrement pour vous assurer que la décomposition se passe bien. Dans trois à six mois le compost sera prêt à être utilisé pour fertiliser votre jardin Prekay de façon NATURELLE et économique! P1000595.JPG

vendredi, janvier 18 2013

Distribution de silos

23 décembre 2012

La construction de silos individuels pour le stockage de semences fait partie des nombreuses activités que compte le projet de développement agricole local entre Frères des Hommes et le MPP.

Cette activité « silos » se décline en plusieurs étapes tout au long du projet :

  • Formation pratique de 30 personnes aux techniques de fabrication de silos métalliques et de petit outillage agricole
  • Construction de silos dans quatre ateliers répartis dans différentes zones
  • Distribution des silos aux familles bénéficiaires

La formation des "boss silos" s’est déroulée pendant la 1ère année du projet en 2010. Puis les ateliers de construction ont pu être équipés afin de commencer leur activité. Une fois un certain nombre de silos construits, une distribution peut être organisée.

Une distribution d’une cinquantaine de silos a ainsi eu lieu dans les zones de Thomonde et de Hinche (Terres Cassées) le 23 décembre dernier ; un très beau cadeau de Noël pour les familles paysannes !

IMG_9474.JPG

Les bénéficiaires sont venus récupérer leur silo dans les ateliers de construction des deux localités. Ces silos vont leur permettre de conserver les semences dans de bonnes conditions de stockage jusqu’à la prochaine période de plantation dès le début de la saison des pluies prévue en mars-avril.

IMG_9436.JPG Coordination de la distribution par l'agronome Vernat IMG_9434.JPG

IMG_9444.JPG

IMG_9428.JPG

IMG_9456.JPG

IMG_9454.JPG

Il faut noter que les dernières récoltes ont été assez maigres en raison du manque de pluie et des intempéries dont le dernier cyclone Sandy. Je vous invite ainsi à soutenir notre action pour l’achat de semences en Haïti qui va cibler les populations paysannes les plus touchées. Pour cela il vous simplement d’aller sur notre site. D’avance merci de votre générosité !

Fête patronale de Hinche et foire du maïs

7-8-9 décembre 2012

La ville de Hinche était en effervescence durant tout ce premier week-end de décembre pour la fête patronale de la vierge Immaculée Conception. A cette occasion, une grande foire faisant la promotion des produits à base de maïs local s’est tenue durant trois jours consécutifs sur la place centrale. Le ministère de l’agriculture, la chambre de commerce du centre, le ministère du commerce étaient parmi les initiateurs de cette foire agricole et gastronomique intitulée : «Vers la promotion de la culture et de la consommation du maïs». Le maïs étant une des principales céréales cultivée dans le pays.

"Pas de pays sans paysans" DSC04746_banderolle.jpg

DSC04748.JPG

Le MPP en tant qu’organisation paysanne a bien évidemment participé à cet événement afin d'encourager la consommation de maïs produit localement. Dans cette optique, le stand du MPP a proposé à la vente différentes recettes à base de maïs :

- Tchaka mayi sèch - Tchaka pelaw - Chanmchanm (dous, sèl jijiri, sèl pistach) - Pen mayi (dous, sèl) - Mayi bouyi - Labouyi mayi vèt - Bòy mayi - Mayi ak lèt - Doukounou - Mayi ak pwa/ ragou kabrit

Installation sur le stand vendredi matin DSCN1149.JPG

DSCN1157.JPG Stand du MPP DSC04733.JPG "Mayi bouyi" DSCN1182.JPG "Tchaka pelaw" P1250356.JPG On se régale! DSCN1181.JPG "Doukounou" P1250351.JPG "Pen mayi" gâteau à base de maïs en version sucré ou salé P1250355.JPG Produits de la coopérative KOSMIKA du MPP P1250349.JPG

C'était l'occasion de découvrir également d'autres producteurs locaux sur des stands voisins qui offraient des confitures, du mamba (beurre de cacahuète), de la kassav, des cacahuètes grillées, du rhum et de la crémasse, des produits laitiers etc.

Un week-end festif et gastronomique donc! Les soirées étaient animées par de nombreux concerts dont celui du groupe "Tropicana", le plus ancien groupe de musique konpa du pays que je n’ai bien sûr pas manqué ! Ce groupe reviendra d'ailleurs jouer au sant Lakay du MPP le dimanche 27 janvier dans le cadre des festivités des 40 ans du MPP en 2013. Tout le monde ici ne parle déjà que de cet événement!

mercredi, décembre 12 2012

Fête des jardins « prekay » à Carida

Vendredi 23 novembre 2012

C’est en compagnie de l’agronome Accène, directeur adjoint du MPP, que j’ai eu le plaisir de prendre part à une foire agricole faisant la promotion des jardins « prekay » dans la localité de Carida, située dans la 4ème section d’Aguahedionde rive gauche, commune de Hinche. Il faut dire que la localité est vraiment difficilement accessible et mon petit véhicule 4x4 passait tout juste à certains endroits ! Heureusement que la pluie n’est pas tombée ce jour-là sinon nous aurions été bloqués.

P1250264.JPG

P1250167.JPG

Ce sont en tout 165 familles paysannes qui ont été formées et encadrées par des agronomes, techniciens et animateurs du MPP dans le cadre d’un programme baptisé « Chimen lavi » (chemin de la vie).

P1250195.JPG

C’est la 2ème foire de ce genre après une 1ère qui s’est tenu en novembre 2011. Et le comité semble bien parti pour continuer à organiser ce rassemblement chaque année ! L’objectif est de faire la promotion des jardins prekays et de rassembler toutes les paysans et paysannes de la zone afin de démontrer les bénéfices que peuvent apporter ces jardins prekay qui sont en fait des jardins potager sur pilotis situés près de la maison.

P1250216.JPG

Une belle diversité de produits a été exposée : pois, piments, choux, betteraves, persil, bananes, carottes, massoco une variété hélas en voie de disparition) pour n’en citer que quelque uns.

P1250171.JPG Piments P1250225.JPG Kalalou P1250226.JPG Pois congo P1250227.JPG Massoco P1250184.JPG

Des primes d’encouragements ont été remises suivant l’évaluation d’un jury, afin d’encourager le développement de jardins prekays.

P1250210.JPG

P1250211.JPG

Les témoignages de bénéficiaires, parmi lesquelles une majorité de femmes, ont mis en avant les nombreux bénéfices que peuvent apporter ces jardins : indépendance alimentaire, diversité alimentaire avec beaucoup de légumes garantissant une meilleure santé, gains issus des ventes des produits utilisés pour le financement de l’école, l’achat de vêtements etc., permettant aux femmes d’avoir une certaine autonomie financière par rapport à leurs maris.

Les bénéficiaires ont fait preuve d’un grand enthousiasme qu’ils ont ainsi partagé avec l’assemblée présente.

Les produits exposés ont ensuite été vendus à la fin de la foire et j’en ai donc profité pour faire quelques achats dont une belle papaye !

La fête a été ponctuée par de nombreux chants au rythme de la conque (« lambi » en kreyol), des discours, des prières et s’est terminée par des danses traditionnelles qui seuls les doyens savent encore pratiquer.

P1250197.JPG

P1250251.JPG

P1250256.JPG

mardi, décembre 11 2012

Jeudi 22 novembre 2012 : Remise des diplômes pour la 2ème promotion d’agro-écologistes

Les 33 jeunes formés issus de la 2ème promotion d’agro-écologistes, dont 11 femmes, ont reçu le jeudi 22 novembre 2012 au centre de formation des cadres paysans à Papaye (Sant Lakay) leurs diplômes au terme d’un an de formation.

P1250115.JPG

Ils ont été formés en agro-écologie, production végétale, gestion de bassin versant, gestion et comptabilité de base, petit élevage et environnement.

Plus d’une centaine de personnes étaient présents à la cérémonie : membres des familles des jeunes diplômés, journalistes ainsi que plusieurs personnalités dont le délégué départemental du centre, Georges Garnier et la mairesse adjointe de la municipalité de Hinche, Neyla Beaugé.

P1250108.JPG

Les techniciennes/techniciens gradués ont porté des T-shirt sur lesquels l’on pouvait lire l’inscription « Tèt kole pou yon ayiti tou vèt », histoire de traduire leur volonté désormais de se consacrer à la lutte pour la protection de l’environnement.

P1250143.JPG

De nombreux chants et discours ont rythmés la cérémonie ainsi qu’un sketch décrivant le rôle des agro-écologistes dans leur localité. Ce sketch ainsi que les chants ont été préparés spécialement par les jeunes diplômés, qui étaient ainsi en charge d’animer cet évènement !

DSCN0880.JPG

Dans son discours le responsable du MPP, Chavannes Jean Baptiste, a rappelé la situation actuelle du pays en terme de dépendance alimentaire et a mis l’accent sur le rôle des gradués dans le développement de la souveraineté alimentaire en pratiquant une agriculture paysanne locale saine. « Vous serez en face de deux modèles d’agriculture, l’une peut apporter la vie et l’autre peut détruire notre planète », a-t-il indiqué, évoquant l’agriculture paysanne ou biologique et industrielle.

DSCN0945.JPG

J'ai également été sollicitée pour un petit discours au nom de Frères des Hommes, en "kreyol" bien sûr! DSCN0924.JPG

Remise des diplômes

L'agronome Vernat, coordinateur du projet appelle les étudiants un à un DSCN0961.JPG

DSCN0964.JPG

P1250145.JPG

La cérémonie s’est clôturée par un chant et une prière puis ce fût le moment des séances photos avec les camarades de promotion, et les cadeaux que les diplômés ont reçu par les membres de leur famille. Tous les invités ont ensuite été conviés à partager un déjeuner.

DSCN1046.JPG

DSCN1020.JPG

.

Formation des agro-écologistes, 3ème promotion d'étudiants

15 novembre 2012: session pratique sur la production de plantules d'arbres

Pépinière du Sant lakay où se déroule l'atelier pratique sur la production de plantules

DSCN0768.JPG

Le groupe étudiants avec le technicien agricole Hermane St Ilus

DSCN0772.JPG

Exemple de plantules

DSCN0805.JPG

mardi, octobre 30 2012

Passage du cyclone Sandy jeudi 25 octobre

Juste un petit message concernant le passage du cyclone Sandy en Haiti. La région du Plateau Central, où je suis localisée a été bien épargnée hormis de très fortes pluies, qui ont au contraire été bienvenues pour les cultures.

Par contre la Tempête tropicale Sandy a dévasté le Sud et le Sud-Ouest du pays avec des inondations, glissements de terrain et effondrements de maisons. Il y a eu de nombreuses destructions dans l'agriculture et les réseaux routiers.

Le bilan provisoire de son passage est lourd: les autorités haïtiennes ont fait état dimanche 28 octobre, de 51 morts et 15 disparus. En outre 19 personnes ont été blessées lors d'incident divers enregistrés durant les trois jours d'averses.

Article dans le journal " le Nouvelliste "

jeudi, octobre 25 2012

Formation en agroécologie

Pour la 3eme année du projet, une vingtaine de personnes vont être formées sur les techniques de production agroécologiques et agrosylvicoles. La formation se déroule de septembre 2012 à mai 2013 avec une alternance de cours théorique au centre Lakay (centre national de formation des cadres paysans du MPP) à raison de sessions de 15 jours au centre et de périodes de mise en pratique des nouvelles connaissances acquises sur leurs parcelles, avec l’appui des techniciens agricoles et animateurs du projet qui se déplacent très régulièrement. 001_arrivee_au_centre-001.JPG Entrée du centre de formation du MPP 004_sigle_MPP.JPG Sigle du MPP Centre_Lakay.JPG Salle de formation

Les cours sont dispensés par des formateurs, cadres du MPP, chacun ayant son domaine de spécialisation (maraîchage, préparation des sols, gestion etc.). Voici un aperçu des thèmes qui seront abordés pendant les différents modules de formation : production d’engrais et de pesticides naturels, sélection des semences, production de légumes, petit élevage, reboisement et plantation d’arbres, comptabilité et gestion etc.

Cours théorique

Quelques photos de la 3ème et dernière promotion du projet, assistant à un cours théorique. DSCN0571.JPG

DSCN0590.JPG

DSCN0575.JPG

DSCN0595.JPG

DSCN0596.JPG

DSCN0597.JPG

DSCN0602.JPG

Le thème ce jour là c’est la préparation du sol pour le maraîchage et en particulier ses besoins en azote, nitrate et phosphore que l’on trouve dans les engrais naturels que constituent le fumier des animaux. Il règne une ambiance conviviale avec beaucoup d’échanges entre le professeur et les apprentis. J’ai encore beaucoup de mal à comprendre le créole mais c’est pour moi l’occasion d’un cours de « kreyol » en live justement !

Mise en pratique…

Préparation d’une parcelle pour l’activité de maraîchage DSCN0633.JPG Sarcler et biner DSCN0642.JPG

DSCN0652.JPG Délimiter la parcelle

DSCN0641.JPG

DSCN0677.JPG Retirer les pierres

DSCN0683.JPG Apport de compost

DSCN0687.JPG Nivelage

DSCN0648.JPG Prise de note

DSCN0690.JPG

Découpage de pneus qui serviront à constituer le jardin "prekay" (près de la maison) sur pilotis, pour y planter carottes, piments, épinards, choux etc… DSCN0689.JPG

DSCN0699.JPG

DSCN0701.JPG Il faut beaucoup de force pour retourner le pneu!

DSCN0705.JPG

DSCN0711.JPG Aperçu de l'atelier, découpage de pneus: tout le monde doit s'exercer!

DSCN0723.JPG

DSCN0726.JPG Pneu découpé

DSCN0717.JPG Jardin prekay sur pilotis

DSCN0735.JPG

Le module de formation sur le maraîchage se termine par un petit contrôle de connaissances sous forme de questions-réponses entre le formateur et les apprentis. Les personnes interrogées sont désignées par une bouteille vide que l’on fait tourner !

lundi, octobre 1 2012

1ère semaine: intégration et installation

Accueil très chaleureux par toute l’équipe locale. J’ai un peu du mal à comprendre le créole mais tout le monde me dit qu’après 2 semaines je vais tout comprendre ! Ils sont bien confiants ! On sent vraiment la solidarité paysanne et l’implication de tous les membres dans le fonctionnement de l’organisation.

Réunion avec Violaine et le coordinateur du projet au sein du MPP, l'agronome Vernat Violaine_et_Vernat.JPG

avec l'équipe locale affectée au suivi du projet Reunion_equipe_projet.JPG

Je vais en fait reprendre le suivi d’un projet qui a débuté en 2010 pour une durée de 3 ans. Le projet a été suivi jusqu’ici par une autre volontaire Nathalie, qui m’a transmise de précieuses informations avant mon départ et je l’en remercie !

Il s’agit d’un projet de développement agricole local dont voici les principales actions :

  • formation de jeunes en agro-écologie: une année de formation en alternance au centre de formation Lakay du MPP à Papaye et chez eux avec la mise en pratique sur des parcelles collectives et individuelles. La 3eme promotion a fait sa rentrée le 17 septembre : 2 semaines de formation théoriques et pratiques au centre Lakay du MPP puis retour chez eux pour continuer la mise en pratique et former des brigades sylvicoles afin de contribuer au reboisement.

Chacun des jeunes devient ainsi responsable d’une équipe agro-sylvicole composée d’une dizaine de personnes. L’objectif : transmettre à d’autres familles paysannes les techniques d’installation, d’entretien et d’irrigation acquises lors de la formation, et organiser des activités locales de conservation des sols et de protection de l’environnement.

  • formation en maçonnerie pour la construction de citernes permettant de récupérer l’eau de pluie nécessaire au jardin prekay (à côté de la maison). La phase de formation est terminée et les maçons s’activent en cette saison des pluies (qui sont bien faibles hélas…) pour continuer la construction de citernes. Il en reste près d’une soixantaine à construire, autant dire que la pluie a intérêt à tomber ! La pluie est en effet nécessaire pour garantir une bonne qualité au niveau de la construction de la citerne en ferro-ciment.
  • formation également à la fabrication de silos métalliques pour le stockage de semences. Là aussi les « boss » silos (chefs silos) sont formés et s’activent à la tâche. Le problème ici c’est l’approvisionnement en matières premières qui proviennent d’importations et sont donc chères et pas toujours disponibles.
  • distribution de kits de semences (tubercules, céréales, légumes) en priorités aux jeunes formés, aux familles qu’ils accompagnent et à toute famille motivée à la production maraîchère !

Le suivi est assuré par une «équipe multidisciplinaire : l’agronome coordinateur du projet, un ingénieur et de nombreux animateurs et techniciens agricoles en charge du suivi auprès des bénéficiaires.

Visites sur le terrain

Citerne en ferro-ciment chez une famille bénéficiaire du projet vernat__violaine__arisnet__clissene.JPG

Discussion avec un bénéficiaire dans son jardin prekay Chez_Marinette_Romain.JPG

Edeline Romain dans son jardin prekay Edeline_Romain_devant_son_jardin_prekay.JPG

Lakay Edeline Romain Lakay_Edeline_Romain.JPG

Plants de papaye Edeline_Romain_plantation_de_papaye.JPG

Clissène une des animatrices terrain Animatrice_Clissene.JPG

Arrivée en Haïti – Port au Prince

Je suis accompagnée par Violaine, chargée de suivi de projet qui est basée dans les bureaux de Frères des Hommes à Paris. Elle va faire le point sur l’avancement du projet avec le partenaire local (MPP : Mouvement Paysan Papaye) et ça tombe bien pour moi car cela va faciliter mon intégration et la prise de connaissance des détails du projet et de l’équipe locale !

Dimanche 9 septembre à 16h45 atterrissage à Port au Prince (PAP) Vue du ciel, relief très vallonné le long de la côte et montagneux dans les terres, j’en suis bien surprise ! paysage très vert vu la saison des pluies…enfin en théorie…puisqu’en fait il ne pleut pas assez ! La ville de PAP s’éparpille le long de la côte jusqu’au pied des montagnes. Aéroport le plus rudimentaire que j’ai pu voir jusqu’ici, cohue et attente pour récupérer les bagages sur le petit tapis roulant. Un chauffeur du MPP nous attend. Traversée dans les rues de PAP, il reste encore des camps de tentes suite au séisme car les reconstructions prennent du temps, passage devant l’immense camp de l’ONU, beaucoup de traffic, pas vraiment de grosses avenues, mais plutôt un dédale de petites rues très fréquentées et bouchées… C’est parti pour un peu plus de 2 h de route jusqu’à Papaye sur des routes sinueuses à travers les montagnes. je me rends très vite compte du phénomène de déforestation et d'érosion, la couverture végétale en Haïti est bien en dessous de 2%! Arrivée dans la nuit vers 21h au centre Lakay, le centre de formation du Mouvement Paysan Papaye (MPP) Un dîner nous attend au réfectoire puis nous allons nous coucher épuisées par cette longue journée passée dans les transports.

Semaine de formation à Paris au siège de Frères des Hommes

Préparation au départ du 3 au 8 septembre 2012

En compagnie d’Alexandre, qui va partir en mission au Rwanda. C’est une semaine bien chargée mais très intéressante car elle a permis de prendre connaissance de l’équipe parisienne et de l’organisation de l’association. Tout le monde nous soutient pour notre départ en mission !

Alex et moi devant le bureau de Frères des Hommes à Paris Devant les bureaux de Frères des Hommes , rue de Savoie à Paris