Citoyen en collectif : la double approche de Frères des Hommes

0

Dans notre projet associatif, adopté en juin 2016, Frères des Hommes a réaffirmé la place du « citoyen en collectif » comme acteur central dans la lutte contre la pauvreté. Cette approche est pour nous un mode d’action, mais plus encore un moyen vers le changement social.

D’abord au niveau individuel : il nous faut agir de manière à provoquer un
changement effectif dans les conditions de vie quotidienne des femmes et des hommes qui sont en situation de pauvreté. C’est tout l’objet des plans de formation que nous mettons en place dans nos projets avec nos partenaires. Nous utilisons des approches très participatives qui s’appuient en premier lieu sur les savoirs locaux des personnes pour ensuite les accompagner dans un enrichissement de leurs pratiques.

Ce faisant, chaque personne devient actrice de son propre développement. Mais changer les conditions de vie des plus pauvres ne sert à rien si l’on ne s’attaque pas simultanément aux causes de la pauvreté. Et les causes profondes de cette pauvreté sont toujours liées à la reproduction de situations d’inégalités et d’injustices. Pour que les populations puissent les faire changer, elles doivent se regrouper et s’organiser. Notre intervention ? Former pour renforcer les capacités des organisations partenaires à réaliser leurs principales missions : démultiplication des savoirs acquis, développement d’initiatives solidaires, valorisation des capacités des populations pauvres, interpellation des acteurs locaux. La pauvreté recule lorsque les plus vulnérables et les plus pauvres s’organisent pour que leurs droits soient activés et réellement appliqués.

Mots clefs : Engagement citoyen, Justice sociale, Transformation sociale
Chaque contribution fait explicitement référence à au moins trois mots clefs du projet associatif de Frères des Hommes

Partager sur :

Infos de l'auteur

Yves Altazin

Yves Altazin est directeur de Frères des Hommes

Les commentaires sont fermés.